Temple de Maât
Vous voguez jusqu'au Port de Philaë, aux abords du Grand Temple de Maât...



Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur nos tablettes pour pouvoir franchir les Portes...

Temple de Maât

Bienvenue dans le Temple de l'Ordre de Maât
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin de l'Ordre

Aller en bas 
AuteurMessage
Deos
Grand Prêtre
avatar

Nombre de messages : 6059
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: La fin de l'Ordre   Sam 9 Avr - 23:19

Le synode auquel les Prêtres furent convoqués n'était encadré par aucun ordre du jour mais personne n'ignorait de quoi il retournerait.
L'incarnation de la Déesse Maât n'était plus depuis prés d'une année et son esprit avait regagné le Panthéon divin. Son temps parmi les mortels était arrivé à son terme car la mission pour laquelle elle existait n'avait plus lieu d'être. L'équilibre de l'Univers se trouvait partout respecté et les mondes touchés par l'apocalypse se régénéraient sur les bases viables que la Déesse avait personnellement jetés.
Maât avait initié un nouveau cycle de vie et bien que son aura ne connaisse aucune frontière dans le cœur des peuples universels, son action ne devait plus occuper les premiers plans.


La décision de son guide ne laissa à l'Ordre que peu d'orientations d'avenir. Ou il perdurait mais risquait de perdre toute légitimité ou il prononçait une dissolution digne de la Déesse et fidèle à sa volonté.
De l'assemblée qui débutait allait dépendre la viabilité de l'OdM

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Deos
Grand Prêtre
avatar

Nombre de messages : 6059
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: La fin de l'Ordre   Lun 11 Avr - 5:16

La salle du Concile n'avait été que ponctuellement utilisée dans l'histoire de l'Ordre et même les prêtres les plus anciens furent subjugués par la majesté de cette pièce. Les clefs de voûte richement décorées, les ogives sculptées avec finesse et l'ensemble iconographique des murs donnaient à ce lieu un sentiment de modestie envers la grandeur de Maât pour laquelle ce Temple tout entier avait été bâti.

Déos attendait ses frères au bout de la table circulaire qui trônait au centre de la salle et lorsque ces derniers furent installés, il prit la parole:

"- Prêtres de l'Ordre,

mon allocution introductive sera brève. L'heure n'est plus à la discussion et au choix car le temps de vie de notre confrérie est arrivé à son terme.

Afin de respecter les choix de notre Sainte Déesse, garder toute légitimité à ses yeux et ne pas sombrer dans une déshonorante décadence, nous ne devons pas chercher à savoir si nous poursuivons la route ou non mais sommes tenus, au contraire, de décider et de planifier notre dissolution.
Nous sommes puissants, unis et bien organisés: n'attendons pas de perdre tout cela pour arriver à une finalité qui est inévitable
"

Un long silence pesa sur l'assemblée mais personne ne s'offusqua de cette décision unilatérale, chacun sachant que les propos du Grand Prêtre étaient fondés
Aprés de longues et profondes discussions, il fut décidé qu'une procession parcourrait une dernière fois la planète Philaë et qu'une fois celle ci terminée, chaque prêtre reprendrait sa route personnelle, riche de cette vie passée auprès de la Déesse.

Désormais le temps de l'Ordre était compté. Dans 24 heures, le Temple allait définitivement fermer ses portes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Deos
Grand Prêtre
avatar

Nombre de messages : 6059
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: La fin de l'Ordre   Mer 13 Avr - 5:18

Le déroulement de la journée qui s'ensuivit s'inscrivit dans une normalité contre laquelle rien ne semblait déroger. Mais si chaque prêtre paraissait vaquer à ses occupations quotidiennes, une ambiance lourde de nostalgie et d'amertume se dégageait dans tout le Temple. Le grand exil devait débuter à la nuit tombée et personne ne pouvait se résoudre à quitter ce lieu de vie auquel tant de souvenirs se rattachaient.

Déos était sensible à ce ressenti mais rien ne devait aliéner la décision du Concile récent et le Grand Prêtre continuait de fait à superviser les préparatifs de la dernière grande action de l'Ordre.
Ainsi le Temple était nettoyé de fond en comble, ses jardins luxuriants taillés avec perfection, ses parchemins, ordonnances et autres archives précieuses classées et rangées avec délicatesse; tout devait être parfaitement irréprochable et représenter à un instant précis la grandeur et la dignité de la confrérie.
La nuit arriva vite et alors que la planète Philaë s'assoupissait dans les méandres du sommeil, le Temple de Maât vivait une intense activité.

La procession, symbole de la fin d'un monde, débutait et lorsque le soleil régnerait à nouveau sur ces terres, l'OdM ne serait plus

_________________


Dernière édition par Deos le Mer 13 Avr - 16:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaldrine

avatar

Nombre de messages : 162
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: La fin de l'Ordre   Mer 13 Avr - 13:10

En retard comme toujours, Aaldrine arriva éprouvé par le long voyage qu'il venait d'effectuer. En partant des lointaines contrées du Chant des Anges, il avait parcouru le plus rapidement possible les centaines de lieux qui le séparait du Temple. Temple qui l'avait accueilli il y a bien longtemps après la défaite et la disparition de sa première alliance: Midgard. Il y avait trouvé un abri sûr, organisé, efficace. Il avait pu faire des rencontres enrichissante. Ainsi, aujourd'hui, il revenait sur les traces de son passé pour assister à la fin de l'Ordre.
Debout devant l'entrée du Concile, il fut émerveillé par la majesté du lieu. Cet endroit n'avait jamais réellement servi quand Aaldrine faisait partit de l'Ordre, mais là...c'était tout simplement magnifique.

Deos se trouvait dehors, assistant à la dernière procession. Aaldrine se dirigea vers lui, et une fois à ces côtés il murmura, les yeux dans le vague:

"Merci...et puissions-nous nous retrouver dans peu de temps."
Revenir en haut Aller en bas
Deos
Grand Prêtre
avatar

Nombre de messages : 6059
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: La fin de l'Ordre   Jeu 14 Avr - 5:21

Les prêtres sortirent du Temple par petits groupes. La bure austère qui les recouvrait leur procurait une aura majestueuse que les flammes de leurs flambeaux ne faisaient qu'exacerber.
Les jeux d'ombre et de lumière de ces torches projetaient sur le monument des formes fantomatiques. Celles ci semblaient donner vie aux bas reliefs qui en ornaient l'entrée et les statues de la Déesse paraissaient se détacher du mur comme pour accompagner la communauté religieuse dans cette ultime entreprise.

La procession débuta et c'est d'un pas lent et solennel qu'elle descendit les escaliers d'honneur du Temple.
Une fois arrivée en bas, elle s'arrêta et ses membres se retournèrent ; Déos n'avait pas bougé. Il leur fit un signe de la tête et sans un mot les autres prêtres comprirent que leur chef ne les suivrait pas. Ils le regardèrent une dernière fois et dans leurs yeux, un long adieu se lut. Ils prirent conscience que le Grand Prêtre faisait partie intégrante de l'histoire du Temple et que, l'un comme l'autre, ils ne le reverraient plus.
Ils baissèrent la tête et reprirent leur marche en entonnant plusieurs chants liturgiques propres à la situation présente: celle de la fin d'un monde.

Déos resta un moment dehors. Il observait le cortège s'éloigner lentement et lorsque les feux se noyèrent complétement dans l'obscurité, il se décida à rentrer.
Le Temple ne vivait plus qu'au travers d'un silence pesant et continu et, tel un tombeau, c'est sur des souvenirs qu'il reposait désormais. Le Grand Prêtre déambula dans plusieurs pièces et dans son esprit ce passé reprenait vie. Il revoyait les grandes réunions organisationnelles de l'Ordre, relisait les rapports de mission d'un passé révolu, entendait à nouveau les voix de ses frères qui durant de longues années avaient animé ces lieux. Les sons se combinaient aux images, à celles des grandes réceptions et à la fraternité indéniable qui y régnait, moteur et source de l'unité confrérique.
Dans la tête du premier représentant religieux de l'Ordre, tout se mélangeait et fusionnait pour ne former plus qu'un seul sentiment: celui d'un temps qui ne reviendrait pas, d'une époque à laquelle il n'appartenait plus.

Déos poussa les portes de l'Autel Divin, cœur du Temple, et s'y engouffra.
Celles ci se refermérent sur lui dans un claquement sourd comme pour l'engloutir à jamais dans les limbes du passé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Deos
Grand Prêtre
avatar

Nombre de messages : 6059
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: La fin de l'Ordre   Ven 15 Avr - 5:23

Le souffle des portes qui claquèrent éteignit complétement la flamme fragile qui éclairait péniblement l'Autel. Déos se trouva dans une pénombre angoissante contre laquelle seule la lumière lunaire, au travers des vitraux, semblait pouvoir lutter.
La pièce en concave était désespérément silencieuse. Les peintures murales témoignaient d'un temps subitement arrêté et les strapontins en bois doré restaient dans l'attente d'une prochaine assemblée qui ne viendrait jamais.

D'un pas assuré, il se dirigea vers une chapelle annexe où trônait une statuette à l’effigie de la Déesse. A l'image de Maât, cette excavation était discrète mais ô combien importante dans l'activité religieuse du Temple. C'est en ce lieu en effet que les Prêtres, jadis, priaient et remerciaient leur Déesse lorsque celle ci n'était physiquement pas présente.
Le Grand Prêtre s'agenouilla et durant quelques minutes, comme pétrifié, il se recueilli. Cette litanie terminée, le chef temporel de l'Ordre s'empara du couteau sacrificiel inséré dans le socle de la statue divine.

Il fixa avec intensité celle qu'il avait suivie et représentée et la douleur intense qu'il ressentit au poignet ne détourna pas son regard de cette représentation sacrée autour de laquelle toute sa vie s'était forgée.
C'est lorsque le sang tomba abondamment au sol que Déos plongea la main dans le récipient d'eau chaude qu'il avait prévu à cet égard. L'eau n'avait pas encore complétement changé de teinte que déjà Déos sentit sa tête tourner et sa vision se troubler. il perdit rapidement tout repère et c'est lorsque les murs qui l'entouraient se mirent à se mouvoir qu'un grand tunnel blanc le happa.

Auréolé par cette douce lumière, la douleur du Grand Prêtre s'estompa et lui même s’apaisa. Il eu le sentiment qu'au travers de ce tunnel, c'est vers un nouveau monde qu'il naviguait. La vitesse avec laquelle il avait l'impression de se déplacer lui paraissait folle et plus le tunnel déroulait devant lui de nouvelles sensations, plus Déos se sentait bien.
Des voix se firent alors entendre, des traits familiers apparurent, fugaces et troubles. Bien que ne comprenant guère les sons lointains qu'il percevait, Déos savait qu'il ne partait pas seul car tous ses souvenirs réapparaissaient et l’accompagnaient. Les grandes batailles, les rencontres enrichissantes, les visages et les voix des frères qui marquèrent l'histoire du Temple, les peines et les joies que la communauté avait traversé étaient autant de faits qu'il revivait telle une nouvelle réalité.

Puis les sons disparurent et les souvenirs s’estompèrent face à la lumière blanche dont l'intensité atteignit son paroxysme. C'est dans un flash puissant que ce maelström se termina définitivement et sonna la fin du voyage. Dans le Temple, sombre et désert, Déos tomba lourdement au sol, veillé par le seul silence.
L’Autel serait le tombeau éternel de son corps mais son esprit vivrait à jamais car dans un monde nouveau il s'en était allé rejoindre sa Déesse, celle qu'il avait tant aimée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Itaki

avatar

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: La fin de l'Ordre   Mar 19 Avr - 19:47

Itaki arriva en courant dès que son vieux X33 optimisé de l'époque fut posé sur le sol. Son long séjour dans les geôles de Trantor l'avait vieilli et amaigri. Il n'avait pu en sortir qu'à la faveur d'un coup d'Etat contre l'Empereur Rajaloux 1er et son sinistre Vizir Systemos. Il avait bien sûr entendu les rumeurs mais ce n'est qu'en récupérant son vaisseau, qui d'ailleurs faisait maintenant démodé, auprès de son cousin Mexclan qu'il eut confirmation de l'auto-dissolution de l'Ordre ; Mexclan avait beau être général itinérant de l'Empire, aucune lettre n'avait pu franchir les grilles qui fermaient le cloaque des prisons sous le palais impérial.

Tous les bâtiments étaient fermés et aucune trace de présence humaine sauf quand il entra dans la petite chapelle annexe où trônait une statuette à l’effigie de la Déesse et où les prêtres aimaient à se retrouver pour prier : Deos, le Grand Prêtre était allongé aux pieds de la statue représentant leur déesse. Itaki s'approcha mais il savait déja qu'il était mort et le regard vide confirma le sombre présage. Pourtant, à sa grande stupéfaction il constata, par le regard d'abord puis par le toucher, que le corps était embaumé et comme momifié : intact, la peau souple et fraiche, dégageant un parfum d'ambre, de miel et de fleurs, son visage reflétant une impression de quiétude et de bonheur. Seule une coupure profonde au poignet expliquait l'absence de vie. La Déesse avait fait un miracle et les visiteurs du futur pourraient le constater de visu!

Itaki s'activa alors pendant quelques heures et construisit un lit dans la petite chapelle. Il installa Deos dessus, le couvrit d'une couverture finement brodée et pria un long moment. Puis, après un dernier salut, reparti avec une lumière intérieure qui lui donnait force et paix : il savait que la Déesse était toujours dans son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de l'Ordre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de l'Ordre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FIX] SMSTimestampFixer ( bug ordre sms )
» Ordre de classement de décorations
» Ordre de découpe
» pré ordre
» Machinima - Dawn of War - Le Dernier Ordre d'Idaeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Temple de Maât :: Jardins du Temple-
Sauter vers: